Hero MFA Japan Toyota

L'assistance robotique peut jouer un rôle clé dans la lutte contre la pandémie de la COVID-19

La pandémie de coronavirus a posé d'énormes défis aux prestataires de soins de santé, aux entreprises, aux gouvernements et à la population. Alors que les systèmes humains sont contraints de s'adapter, les acteurs japonais de l'innovation technologique proposent des solutions possibles. Les robots sont de plus en plus présents dans notre vie quotidienne. Leurs capacités seront très utiles en ces temps difficiles, car elles permettront de réduire la pression qui pèse sur les travailleurs de la santé, d'appliquer des mesures préventives indispensables et d'offrir aux personnes isolées un plus large accès au monde extérieur.

OriHime Mobile Version
La version mobile d'OriHime, développée par le laboratoire Ory, peut offrir aux personnes handicapées de nouvelles opportunités de travail.

OriHime ouvre de nouvelles opportunités de travailler à distance

Si les représentations populaires des robots tendent à les montrer en train de suivre un programme donné de manière automatique, ou bien en train de décider leurs propres actions de manière autonome grâce à une intelligence artificielle élaborée, il existe une autre façon de les utiliser qui s'avère tout aussi versatile et importante : en tant qu'avatars. Le laboratoire japonais Ory Laboratory a développé des robots dans le but de " résoudre la solitude humaine ", en fournissant aux personnes qui ne peuvent pas être physiquement présents un moyen d' interagir socialement lorsqu'ils. Les robots OriHime permettent aux personnes isolées, du fait d'un handicap, d'une hospitalisation ou de toute autre raison, de voir et d'entendre ce qui se passe autour du robot, puis de l'utiliser pour interagir avec d'autres personnes. Les modèles vont du terminal de communication de table au robot mobile de grande taille capable de se déplacer et d'effectuer des tâches physiques.

Avec la pandémie de coronavirus, les capacités d'OriHime ont pris une dimension nouvelle. Partout, les gens réduisent le temps qu'ils passent en extérieur dans les espaces publics, mais il y a toujours un besoin en personnel dans les magasins et les restaurants. Certaines entreprises utilisent déjà OriHime pour permettre à leurs employés handicapés de remplir des tâches telles que la prise de commandes dans les cafés et servir les plats., L'utilisateur peut voir et entendre ce qui se trouve autour du robot, et remplir différentes tâches grâce à son interface très intuitive qui lui permet de diriger le robot depuis son domicile. Avec un nombre croissant de personnes optant pour le travail à distance, l'utilisation de robots comme OriHime représente une opportunité pour les entreprises de garantir leur sécurité et celle de leurs clients des risques infectieux, tout en maintenant des missions nécessitant d'interagir avec le public. Actuellement, Ory Laboratory travaille au développement des capacités d'OriHime, notamment en améliorant celle permettant aux utilisateurs de parler, entendre et transporter des objets.

OriHime smaller models
Les petits modèles de communication d'OriHime permettent à leurs utilisateurs de voir et d'entendre leur environnement tout en interagissant avec les autres.

PATORO automatise la désinfection des espaces publics

L'une des mesures les plus importantes que nous puissions prendre pour nous protéger contre la COVID-19 est de réduire les risques d'exposition au virus. Sur le plan personnel, cela inclut de porter un masque et de se laver régulièrement et consciencieusement les mains. Ces mesures comprennent également la désinfection des surfaces que nous touchons, surtout si elles le sont par de multiples personnes, comme les rampes d'escalier. C'est d'autant plus important qu'elles sont largement utilisées par les personnes handicapées et les personnes âgées qui sont les populations présentant les risques les plus élevés de formes graves du coronavirus. La mesure généralement adoptée pour la plupart des espaces publics est de les faire désinfecter par des équipes de nettoyage, mais l'efficacité de cette mesure est limité par le fait qu'elles ne peuvent désinfecter que de manière sporadique entre leurs nombreuses autres tâches. Sans compter qu'elle augmente aussi le risque de les exposer au virus.

 ZMP PATORO
Le PATORO de l'entreprise ZMP a été modifié pour pulvériser du désinfectant sur les surfaces très fréquentées durant ses patrouilles, en plus de sa mission ordinaire de surveillance

Comme solution possible, la société ZMP, basée à Tokyo et spécialisée dans l'innovation en robotique, a modifié son robot PATORO pour qu'il puisse aussi désinfecter les surfaces quand il remplit ses tâches régulières. PATORO a été initialement développé comme un robot de sécurité autonome, capable d'observer et d'analyser son environnement. Mais pour répondre à la crise de la COVID-19, ZMP a augmenté ses capacités en y ajoutant une fonction de pulvérisation. Le robot peut désormais être programmé pour pulvériser du désinfectant sur les rampes d'escalier, les poignées de porte, les boutons d'ascenseur ou toute autre surface très passante lorsqu'il patrouille dans le secteur qui lui a été assigné. PATORO est d'ores et déjà en service dans plusieurs gares et bâtiments officiels de Tokyo, et certaines entreprises envisagent également d'avoir recours à ses services.

Robotics Assistance MFA Japan
Le « robot d’assistance à la personne (Human Support Robot ou HSR) » de Toyota combine des technologies de pointe en matière d'automatisation industrielle avec des technologies de détection pour naviguer efficacement dans les pièces et ramasser des objets

Le robot d'assistance à la personne de Toyota (Human Support Robot ou HSR) peut apporter l'aide nécessaire aux établissements de santé

Bien que connu pour ses voitures, Toyota est aussi un acteur majeur de l'innovation en robotique, qui trouve désormais des applications dans un nombre croissant de domaines. Toyota pourrait ainsi apporter son aide dans le domaine des soins et de la santé, qui est soumis à d'énormes pressions du fait de la pandémie. Alors que les hôpitaux et les autres établissements sanitaires doivent fonctionner au maximum de leurs capacités, voire même les dépasser, la pression supplémentaire de la COVID-19 n'a nullement réduit les besoins des patients nécessitant des soins continus, comme les personnes âgées et les personnes handicapées. Le robot d'assistance à la personne (Human Support Robot ou HSR)de Toyota pourrait aider au traitement des patients en soins de longue durée. Ce robot bénéficie de l'expertise de Toyota en matière d'automatisation industrielle et de capteurs automobiles, ce qui lui permet de saisir et de soulever de nombreux types d'objets avec une grande amplitude (sol – hauteur des yeux), tout en naviguant à travers les pièces et en évitant les meubles. Il est capable de donner des objets en douceur et en toute sécurité aux gens et peut même ramasser des morceaux de papier sur le sol. Équipé d'écrans vidéo qui peuvent servir pour communiquer, ce robot peut aider à réduire la charge de travail des personnels de la santé, tout en permettant aux patients de bénéficier d'un plus grand confort et d'une plus grande autonomie.

Bien que le HSR n'ait pas été directement utilisé dans la lutte contre la COVID-19, il offre de nombreuses applications possibles, notamment pour réduire la propagation de l'épidémie. En fournissant des soins aux patients de longue durée les plus vulnérables, le HSR pourra réduire les risques d'infection entre les patients et le personnel soignant. En assurant un service continu aux patients, il pourrait également permettre au personnel de la santé de se concentrer sur des tâches plus complexes.

robotics HSR
Le HSR peut éventuellement permettre aux patients de bénéficier d'une plus grande autonomie et d'un plus grand confort, tout en réduisant la charge de travail du personnel soignant.

Développer une technologie qui nous touche tous

Si la pandémie de coronavirus a entraîné de nouvelles contraintes dans tous les aspects de la vie, elle a aussi souligné les défis sociaux existants, en particulier pour les personnes handicapées ou celles ayant des problèmes de santé. Les dernières avancées en robotique peuvent améliorer grandement la sécurité publique et la qualité de vie, en particulier pour les personnes vulnérables, et les acteurs japonais de ce domaine travaillent continuellement à la concrétisation de telles technologies. Il est possible qu'au cours de la prochaine décennie, nous voyons des robots effectuer des missions de service public ou aider à les accomplir, et ce de manière régulière et fréquente.

Japan: Investing in Possibility: Inclusive Society